"Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez." N. Boileau
Il y a eu un avant: les oeillets d'inde

Il y a maintenant:

triptyque_oeillets_d_inde.png

Entre les deux un chemin de métamorphose.
Acrylique sur toile. 120 x120 ( 3 x40)

"Métamorphose : Changement d'un être en un autre, transformation totale d'un être au point qu'il n'est plus reconnaissable. Modification complète du caractère, de l'état de quelqu'un, de l'aspect ou de la forme de quelque chose. Changement de forme d'un individu, survenant après sa sortie de l'œuf et constituant l'une des étapes de son développement normal. Transformation profonde que subit un insecte en passant de l'état larvaire à l'état nymphal et de celui-ci à l'état adulte ou imaginal."Dictionnaire Larousse
C'est le propre du vivant que de se transformer sans cesse, tout meurt et renaît à chaque instant. Il est illusoire et mortifère de s'attacher à une forme. Toute nouvelle apparence garde trace de sa genèse. En se transformant une vérité se révèle, nous livrons au regard qui sait voir, la vérité profonde de notre être, nos ombres et nos lumières. Nous effleurons le lieu où l'individuel rejoint l'universel . Cela peut s'écrire sur la toile pour peu que nous abandonnions toute prétention à paraître, toute volonté de dire, de convaincre. C'est dans le geste simple, sincère, dans la nudité humble du coeur qu'à notre insu, au delà de notre volonté...quelque chose en parlant de nous parle du monde, quelque chose de l'absolu infini parfois se dévoile...