Ce que le vent murmure

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entries pour Mot-clé "jardin"

Fil des billets - Fil des commentaires

Eté pluvieux jardin heureux

jeudi 14 août 2014, par Maï Phan-van


L'été pluvieux fait des merveilles au jardin. Dans mon sud-ouest habituellement calciné en août, l'herbe n'en finit pas de pousser vers la lumière de tendres brins verts.

pieds d'alouette Les pieds d'alouettes sont encore en fleurs pour mon plus grand bonheur, j'aime leur légèreté. Mes premiers semis avaient échoués pour cause de terre polluée. J'avais heureusement gardé quelques graines, et tenté un semis tardif. Le vent m'a secondée, ou les oiseaux... de ci de là, au gré de leur fantaisie, timides ou exubérants, ils pointent leurs étoiles mauves ou roses entre carottes sauvages et herbes folles.

Mon petit jardin zen arrosé copieusement par les averses régulières n'a pas souffert de mon absence, je le retrouve frais et joyeux. Un miracle. Qui aurait cru que ce vilain recoin abandonné au dos de la maison pourrait renaître ainsi?
jardin en devenir
jardin planté

Planter un jardin est la plus joyeuse activité que je connaisse. C'est un exercice d'humilité et de communion. C'est physique et absorbant.

Jardiner a toujours été ma prise de terre. La meilleure manière d'évacuer pensées et soucis.

Pour ce jardinet là, il m'a fallu sortir quinze bonnes brouettes de gravas, de caillasse, de tuiles cassées et un petit tombereau de pierres...il a fallu autant de brouettées de compost et de terreau. Et la métamorphose est en route...
coriandre

Comment se plaindre de la pluie quand elle vient travailler à vos côtés avec autant de constance, d'application et de bonne volonté.

Ce serait oublier avec ingratitude que l'univers nous accompagne sans cesse, discrètement, soutenant toujours tout ce que nous entreprenons avec bienveillance et efficacité.
pieds d'alouette3
jardin zen2

la monnaie du pape

dimanche 1 juin 2014, par Maï Phan-van

monnaie du pape 2

monnaie du pape détail
Version acrylique sur toile.


monnaie laque
Version laque traditionnelle vietnamienne. Pigments naturels et feuille d'argent .Il fallait bien ça pour la monnaie du pape.

J'ai toujours aimé la monnaie du pape, ses larges siliques colorées que l'on pèle à l'automne pour en révéler la nacre secrète, douce comme des baisers de lune, légère comme des ailes de libellules.
Petite fille je jouais, dans le jardin, à les libérer de leur gangue, ce fin fil d'argent oxydé qui en fait de sages médailles accrochées à leur tige. Je les retirais de leur anneau dont je me faisais des lunettes pour mieux les voir s'envoler dans le vent de mon souffle, relayé par l'air tiède de l'automne.
Virevolter, hésiter, surprises de cette liberté soudaine, trembler timidement dans la lumière, et puis voleter tendrement, s'élever vers le ciel, embrasser les feuilles des arbres, s'y perdre parfois ou s'échapper où je ne pouvais les suivre, fragiles papillons d'argent.

Dans ma poche, mes petits doigts agiles caressaient les graines sombres, rondes et plates, que j'avais précautionneusement gardées.


Ils étaient là, aussi, les papillons de soie.

C'est une habitude que j'ai gardée. Je sème toujours des lunaires dans mes jardins.