Ce qui sort de notre bouche ne peut être séparé de ce qu’il y a en nous. Les mots que nous disons sont reflet de notre grandeur ou de notre médiocrité.
Toujours le choix nous appartient. A nous de faire que le son de nos bouches soit magie blanche ou magie noire. Ressource des têtes vides qui ont laissé leur coeur s'étriquer et leur esprit s'appauvrir « la médisance tue la parole vraie, la parole faite chair, celle qui fait vivre et qui crée… À rebours de cette parole bonne, la médisance produit de la déliaison, de la crainte, de la jalousie… " de la souffrance et de la division.
Le fumier sorti des bouches torses ou recueili par les oreilles empestées des médisants, car on médit autant en parlant qu'en écoutant, ne salit que leurs auteurs.
La seule façon de la faire taire est de ne pas y prêter attention.
Alors comme l'Univers n'est que bonté, dans le fumier déversé, la plus petite graine, la plus infime poussière de graine ne pourra que croître, embellir fleurir.
J'ai laissé dire les langues venimeuses, j'ai fermé mes oreilles aux calomnies, aux jugements et aux aigreurs.
La médisance a baigné mes pieds en se décomposant la voilà devenue nourricière. Bénédiction. La noblesse est rendue à la parole humaine par la grâce divine des processus de la vie.
Comme lombrics en terre, langues vipérines et oreilles complaisantes ont travaillé longuement le terreau social de leur petit univers citadin, ils l'ont creusé, retourné, fouiné avec acharnement.
Je vous bénie bouches vomissantes , oreilles purulentes, aujourd'hui le terreau est riche, la terre où pousse mon coeur s'en est embellie, elle est humus parfumé.
Oui soyez Bénis médisants de tout bords car Tout contribue au bien de celui qui aime la Vie. C'est cela son miracle quotidien.
Vous avez choisi de faire de vous des vers de terre, des cloportes invisibles, ouvriers de l'ombre fouillant les ordures, le renfermé et le malodorant, rempant sous la terre.
J'ai choisi la lumière, la promesse de l'aube, les aurores bouleversantes, les hivers frémissants poudrés de blanc, les printemps tendres tellement émouvants, les étés rayonnants, l'enthousiasme des automnes généreux, les couchers de soleils embrasant les horizons , les crépuscules mystérieux, les nuits piquées d'étoiles et d'espérances.
Du fond du coeur, je vous béni.


L_amour_guerit_les_coeurs_simples.png
Mai Phan Van Acrylique sur toile