à moins que par un effet d'annonce qui lui sembla plus accrocheur, l'homme n'ait confondu souffrance et difficulté, bonheur et facilité.
Confusion courante. Pauvreté de langage.
Qui a dit que les gens heureux ne connaissent pas d'épreuve.
Car n'est-il pas là le secret des gens heureux, dans l'art de tresser ensemble ombres et lumières, de se servir des unes pour nourrir les autres ?
Ombres démons et croquemitaines...bis répétita.
Comme on ne parle jamais que de soi-même, l'expérience que nous faisons du monde étant le reflet de notre propre système sensoriel, psychique, émotionnel, je retourne sans cesse à mon credo principal. C'est toujours le même livre qu'écrit l'écrivain, le même tableau que peint le peintre, la même histoire que conte le conteur. Le même sillon qu'arpente l'homme dans son parcours de vie.